logo

dossierabPORTADAAngela Becerra Acevedo est une écrivaine colombienne gagnante du prix Planet-Casa América en 2009, du Prix Azorín en 2005 et de quatre Latin Literary Award à Chicago. Ses œuvres ont été traduites en plus de 23 langues et publiées dans plus de 50 pays. Elle est considérée comme la créatrice de l’Idéalisme Magique, et elle est un des auteurs hispanophones plus lus et la colombienne plus lue après Gabriel García Márquez.

Elle est née dans la ville colombienne de Cali, où elle fait ses études de Communication et Publicité. En 2000, en pleine réussite professionnelle et après avoir gagné de nombreux prix , elle quitte son poste de vice-présidente créative dans l’une des agences les plus importantes d´Espagne pour se consacrer entièrement à sa passion la plus profonde: l’écriture.

 

Son œuvre littéraire

Son premier ouvrage publié était Alma Abierta (Âme ouverte) (Grupo Planeta, 2001), des beaux poèmes portant sur les conflits d’êtres humains dans la maturité.

Avec son premier roman, De Los Amores Negados (Des amours refusés) (Villegas Editores 2003, Grupo Planeta 2004), commence un style très personnel décrit par les critiques littéraires comme Idéalisme Magique. Ce travail a reçu un accueil chaleureux de la critique et des lecteurs en Espagne et Amérique latine, et il obtient le Prix Latin Literary à Chicago au Meilleur Roman de Sentiments.

Le roman qui l’a consacré comme grande romancière est El Penúltimo Sueño (L´avant-dernier rêve) (Grupo Planeta 2005, Villegas Editores, 2005), une histoire d’amour immense qui surmonte tous les obstacles. Situé à Barcelone et à Cannes, Joan et Soledad tombent amoureux à l’adolescence. Ce livre a reç le PrixAzorín de Roman 2005, le Prix Livre Colombien de la Meilleure Fiction 2005 et le Latin Literary Award à Chicago au Meilleur Roman de Sentiments.

En 2007, elle a publié Lo que le falta al tiempo (Ce qui manque au temps) (Grupo Planeta, Villegas Editores), un roman de mystères et de sentiments qui se déroule dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Ce livre est consacré au Latin Literary Award à Chicago en 2007 dans deux catégories: Meilleur Roman de Mystère et Meilleur Roman des Sentiments.

En 2008 elle publie en Colombie Amor con A (Amour avec un A) (Villegas Editores), un recueil de poèmes dans une édition limitée, qui collecte de façon circulaire le début, la vie et la mort de l’amour.

Ella, que todo lo tuvo (Elle qui avait tout) (Grupo Planeta, 2009), un roman de style psychologique, raconte l’histoire d’une écrivaine qui, après un accident, ne réécrit plus. Ce roman a eu le prix Planeta-Casa de America en 2009.

En 2013, elle publie Memorias de un sinvergüenza de siete suelas (Souvenirs d’un scélérat de sept semelles) (Grupo Planeta), roman de hauts contrastes émotionnels qui se déroule dans la plus glamoureuse et traditionnelle Séville.

Angela écrit régulièrement dans divers médias internationaux.

Peu de gens connaissent aussi son rôle en tant que créatrice. Certains commissaires d’art qui ont apprécié son approche à la photographie, à la peinture, à la sculpture et au théâtre, reconnaissent un univers esthétique puissant.

Elle vit et travaille à Barcelone, où elle est en train d’écrire son prochain roman.

dossierfr

 

Creatrice de l’Idealisme Magique

“Je viens d’un pays, la Colombie, avec une imagination impressionnante: Je grandi entre la réalité et la fiction, avec les contes que j´entendais lorsque j´étais petite, les bruits de la nuit … Je me souviens par exemple d’un oiseau nocturne qui sonnait comme si on était en train d’étrangler une femme, et dans ma maison on disait qui était la mariée sans tête, dont le corps était justement à sa recherche … on finit par vivre donc, dans cette réalité imaginaire”, Angela Becerra

Bien qu’il existe des références dans le romantisme allemand, Angela Becerra est la premier à parler d´Idéalisme Magique après les réflexions et commentaires qui a fait la presse internationale de son travail. Pour l’écrivaine le meilleur moyen de définir ce mouvement littéraire dont elle est non-seulement exposante sino aussi créatrice, est: la magie au service des émotions comme quelque chose qui aide à mettre en évidence une situation ou une émotion très forte.

L´Idéalisme Magique est donc, le cachet des romans de Ángela et sa contribution à la richesse littéraire mondiale.

 

La Fundation MujerEsAhora

Les femmes sûres de leur chemin ont été une constante dans tous ses écrits, en plus Ángela a toujours été engagée dans la lutte contre l’injustice et l’abus. Suite au lancement de son livre Memorias de un sinvergüenza de siete suelas (Souvenirs d’unscélérat de sept semelles) à Séville, elle a décidé qu’il était temps de créer sa Fondation MujerEsAhora. Son Siège juridique est en Colombie, pays d’origine de l’écrivaine, mais la Fondation va agir aussi en Espagne, le pays qui l´a accueillie. MujerEsAhora est une caisse de résonance vers l’égalité des sexes pour donner des pouvoirs aux femmes. Sa devise est: “Ce n´est pas de savoir qui peut le plus, mais de mettre en équilibre la balance”.

www.mujeresahora.com
@fmujeresesahora
Facebook MujerEsAhora